Le Dépistage sonographique de la protrusion prostatique intravesicale avec retentissement sur l’appareil urinaire : à propos d’un cas

Auteurs

  • Matinungina K.A Cliniques universitaires de Lubumbashi, Université de Lubumbashi/RDCongo
  • Willy Arung Kalau Cliniques universitaires de Lubumbashi, Université de Lubumbashi/RDCongo
  • Luyeye M.G Hôpital Général Provincial de Référence de Kinshasa, Université KasaVubu/RDCongo

Mots-clés :

Sonographie, Protrusion Prostatique Intravésicale

Résumé

La protrusion prostatique intravésicale est définie par la saillie du lobe médian et/ou des lobes latéraux de la prostate dans la lumière vésicale. Elle est quantifiée par l’indice de protrusion prostatique (IPP) en fonction de leurs grades. Elle est à l’origine d’un effet valve déformant la disposition en entonnoir du col vésical et pouvant être responsable d’une symptomatologie obstructive. Au niveau du bas appareil urinaire, la valeur du résidu post-mictionnel augmente selon le degré de l’atteinte. Au niveau du haut appareil urinaire, une dilatation des voies excrétrices pyélo-calicielles appelée l’hydronéphrose s’installe en fonction de leurs différents grades évolutifs. Cette situation pathologique évolue vers l’insuffisance rénale qui constitue une anomalie à l’excrétion d’urines formées au niveau des reins. Pour qu’une obstruction des voies urinaires se complique d’une insuffisance rénale, elle doit intéresser les deux reins ou bien un rein fonctionnellement unique. L’objectif de cette étude était de montrer le rôle de l’échographie dans le dépistage de la protrusion prostatique intravésicale ainsi que le retentissement sur l’appareil urinaire. Nous rapportons un cas d’un patient de 78 ans chez qui a été pratiquée une échographie réno-vésico-prostatique à l’unité d’échographie du service d’imagerie médicale des Cliniques universitaires de Lubumbashi. La prostate était augmentée de volume, 156 centimètres cubes (cc) avec protrusion prostatique intravésicale dont l’indice de protrusion prostatique était de 24 millimètres (mm); les contours étaient réguliers, l’échostructure légèrement hétérogène, sans calcifications et hypovasculaire au doppler couleur. La paroi vésicale était épaissie (6mm), irrégulière et le résidu post-mictionnel (RPM) était significatif (592cc). L’hydronéphrose grade III a été mise en évidence pour le rein gauche et grade IV pour le rein droit. La présence de l’hydronéphrose à un stade avancé touchant les deux reins nous avait poussée à demander le dosage sanguin de la créatinine et l’urée : 5,58 mg% pour la créatinine et 165,00 mg% pour l’urée. Nous avons conclu à une hypertrophie de la prostate probablement bénigne avec protrusion intravésicale compliquée d’une insuffisance rénale obstructive. Mais la bénignité de l’hypertrophie de la prostate devait être confirmée par l’anatomie pathologique.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Références

Lebdai S et al. Impact en pratique clinique de l’index de protrusion prostatique intravésicale: Revue de la littérature du CTMH de l’AFU, Progrès en urologie. 2014,24(5) : 313-318.

Descottes J, Hubert J. Apport de l’imagerie dans l’hypertrophie bénigne de la prostate, ProgUrol. 2003, 13: 1049-1061.

Fembach S, Conway J. Ultrasound grading ofhydronephrosis, PediatrRadiol. 1993, 23: 478-480.

Ifergan J, Rocher L, HélénonO, Oueslati H, Bellin M. Insuffisance rénale: stratégie diagnostique, Journal de radiologie. 2011, 92(4): 299-307.

Descazeaud A et al. Bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec hyperplasie bénigne de la prostate : Recommandations du CTMH de l’AFU, ProgUrol. 2012, 22 (16) : 977-988.

Oelke M et al. Eau guide lines on the treatment and follow-up of non - neurogenic male lower urinary tract symptoms including benign prostatic obstruction, Eur Urol. 2013, 64: 118-140.

Téléchargements

Publiée

04/21/2021

Comment citer

Matinungina K.A, Arung Kalau, W., & Luyeye M.G. (2021). Le Dépistage sonographique de la protrusion prostatique intravesicale avec retentissement sur l’appareil urinaire : à propos d’un cas. Revue Africaine De Médecine Et De Santé Publique, 4(1), 10–15. Consulté à l’adresse http://rams-journal.com/index.php/RAMS/article/view/18

Numéro

Rubrique

Article original