La Fréquence et prise en charge des ptérygions aux Cliniques Universitaires de Lubumbashi

Auteurs

  • Numbi Ngoy M Université de Lubumbashi (RDC), Faculté de Médecine, Service d’Ophtalmologie
  • Oleko Kitshamba P Université de Lubumbashi (RDC), Faculté de Médecine
  • Chenge Borasisi G Université de Lubumbashi (RDC), Faculté de Médecine, Service d’Ophtalmologie

Mots-clés :

Fréquence, prise en charge, ptérygion, récidive

Résumé

Objectif : décrire les profils épidémiologique, clinique et thérapeutique et déterminer le taux de récidives du ptérygion à Lubumbashi.
Méthodologie : il s’agit d’une étude descriptive à récolte de données rétrospective centrée sur 161 dossiers des patients atteints de ptérygion ayant consulté au service d’ophtalmologie des Cliniques Universitaires de Lubumbashi, pour un ensemble de 6900 dossiers, colligés par échantillonnage exhaustif au cours de la période allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2016.
Résultats : la fréquence de ptérygion était de 2,33% ; l’âge moyen des patients était de 48,3±14,83 ans, pour une médiane de 48 (37-58) ans et un mode de 27 ans. Le sexe féminin était prédominant dans 70,8% des patientes, soit une sex-ratio de 2,4/1 en leur faveur. Les ménagères étaient concernées avec 52,2%. Les démangeaisons, la rougeur et les larmoiements étaient les plaintes les plus notées à l’entrée, avec respectivement 32,3%, 29,8% et 24,8%. La majorité de patients, soit 49,7% étaient au stade I. Le côté gauche nasal était plus atteint dans 34,8%, suivi de l’atteinte bilatérale avec 32,3% et du côté droit nasal avec 29,8%. Le traitement des patients était essentiellement médical, avec 84,5% alors que le traitement chirurgical était appliqué dans 21,7%. Ce dernier a consisté essentiellement en l’exérèse avec greffe dans 16,8% alors que l’exérèse sans greffe était pratiquée dans 4,9%. Le taux de récidive était de 3,7% après la prise en charge chirurgicale.
Conclusion : Il ressort de cette étude que la récidive du ptérygion demeure un problème majeur de santé publique.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Références

Abdelaoui A., Le ptérygion : Expérience du service d’ophtalmologie du CHU Mohammed VI de Marrakech, Thèse n°81, Université Cadi Ayyad, 2014.

Assavedo C.R.A., Sounoujou I., Challa A., Monteiro S., Alamou S., Tchabi H. et al., Morbidité oculaire chez les conducteurs de véhicules de transport en commun de la ville de Parakou (Bénin), 2014.

Cornand G : traitement et évolution du pterygion, p .3-4 ,26-76, Rev trachome 1989

El Mellaoui N., Traitement de prérygion par chirurgie géométrique modifiée (à propos de 50 cas), Thèse, Université Sidi Mohammed Ben Abdallah, 2016 ;

Flament J ; dollfus H ; lenoble P ; speeg -schutz C ; swart betrg J. L et Coll : ophtalmologie, pathologie du système visuel, Paris p .4-18 ,96-97, 358, Masson 2ème 2013.

Godart C., Surveillance anesthésique centralisée hors salle de la chirurgie du segment antérieur : étude de la non-infériorité (Etude Sachs), Mémoire DES, Académie de Paris, 2015.

Kaimbo D ; Mvitu M .M ;Spileers W ;missotten L :étude du pterygion chez les patients africains ,Kinshasa R D congo ,page 155-596 2014 .

Kayembe LD : Cours d’ophtalmologie, affections courantes en milieu tropical, page 20-85, 2012.

Maneh N., Akakpo A.O., Dzidzinyo K., Ayena K.D., Amédoné K.M., Diatéwa B.M. et al., L’autogreffe limbo-conjonctivale dans la chirurgie du ptérygion primaire au Togo, Journal of Medecine and Health Sciences, vol 18, n°4, 2017.

Mvogo C.E., Bella-Hiag A., Ngosso A., Elong A., Le ptérygion : Aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques à l’Hôpital Général de Douala. Rev. Med. d’Afrique Noire : 1997 :44(5)

Oudanane S., Efficacité des anti-VEGF dans le traitement des ptérygions-à propos de 14 cas, Thèse n°234, Université Mohammed V-Souissi, 2012

Sarda V., Gheck L., Chaine G., Pterygions, J. Ophtalm., Elsevier Masson, 2009

Vaughan D ;Asbury T ;emmett T ;cunningham J ;rioran P :ophtalmologie générale ,amazone ,clinical medecine ,page 88;367 ,478 18ème 2011 .

Zarrouki M., El Yadari M., Jebbar Z., Azennoud S., Sergine L., El Orchtt et al., L’autogreffe conjonctivo-limbique dans la chirurgie de ptérygion : suture versus colle biologique, à propos de 30 cas. Rabat, 2013.

Téléchargements

Publiée

04/16/2021

Comment citer

Numbi Ngoy M, Oleko Kitshamba P, & Chenge Borasisi G. (2021). La Fréquence et prise en charge des ptérygions aux Cliniques Universitaires de Lubumbashi. Revue Africaine De Médecine Et De Santé Publique, 2(1), 34–44. Consulté à l’adresse http://rams-journal.com/index.php/RAMS/article/view/7

Numéro

Rubrique

Faits cliniques et biologiques

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice