Le Profil épidémio-clinique de la dacryocystite à Lubumbashi

Auteurs

  • Viviane Ngoie Maloba Département des spécialités, service d’ Ophtalmologie Cliniques Universitaires de Lubumbashi, faculté de médecine à l’UNILU , RD Congo
  • Chenge Borasisi G Département des spécialités, service d’ Ophtalmologie Cliniques Universitaires de Lubumbashi, faculté de médecine à l’UNILU , RD Congo
  • Tambwe Ndumb H. Département des spécialités, service d’ Ophtalmologie Cliniques Universitaires de Lubumbashi, faculté de médecine à l’UNILU , RD Congo
  • Nday Banza Kalumba F. Clinique Ophtalmologique Sainte Yvonne. Lubumbashi, RD Congo
  • Mwamba Ngoy B. Clinique Ophtalmologique Sainte Yvonne. Lubumbashi, RD Congo
  • Selemani Fatuma N. Clinique Ophtalmologique Sainte Yvonne. Lubumbashi, RD Congo

Mots-clés :

Lubumbashi, traitement, symptômes, dacryocystite

Résumé

Introduction : L’objectif général de l’étude était de déterminer les caractéristiques épidémiologiques de la dacryocystite dans notre milieu.
Méthodologie : étude descriptive transversale avec récolte rétrospective des données entre janvier 2015 et décembre 2016. Nous avons compilé 123 dossiers médicaux complets des patients chez qui le diagnostic de dacryocystite aigue ou chronique avait été retenu. Les variables d’intérêt de l’étude étaient : l’âge, le sexe, le motif de consultation, les antécédents médicaux, les étiologies probables, la forme et la latéralité de la dacryocystite, la prise en charge, l’évolution des malades après traitement.
Résultats : Cette étude a concerné 123 patients dont 66 de sexe masculin (53,7%) contre 57 de sexe féminin (46,3%), soit un sex-ratio de 1,15. L’âge des patients variait entre de 2 mois et 43 ans, les nourrissons représentaient 81,3 %. Le larmoiement chronique associé ou non aux secrétions purulentes étaient présents dans 89% des cas et une tuméfaction de l’angle interne de l’oeil associée au larmoiement présents chez 11 ℅. La dacryocystite aigue prédominait par rapport à la dacryocystite chronique soit 62℅ contre 36℅. La forme était imprécise chez 2 patients soit 1,6 % des cas. Le côté gauche était plus atteint par rapport au côté droit soit 43,9 % contre 34,1 % et 20,3 % pour une atteinte bilatérale. L’association de la dacryocystite à une conjonctivite chronique était présente dans 98% des cas. Le sondage des voies lacrymales associé aux collyres antibiotiques était réalisé chez 117 patients.
Conclusion : la dacryocystite nécessite un dépistage précoce et une prise en charge adéquate afin de prévenir les épisodes de conjonctivite chronique pouvant compromettre le pronostic visuel.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Références

Saraux H., Biais B., Rossaza C. – Précis d’ophtalmologie, Masson, 1988, pp 331-336

Adenis JP, Robert PY, Boncoeur-Martel MP. Anatomie des glandes et des voies lacrymales. Encycl Méd Chir Ophtalmologie, 1996;21-006-A-25, 9p.

Ducasse A, Adenis J.P, Fayet B, George J.L, RubanJ.M. Les voies lacrymales. Paris, Masson, 2006, 640p.

-Piaton J.M, Keller P, Escals P. Pathologie des voies lacrymales excrétrices (portion verticale). Diagnostic et traitement. EMC Ophtalmologie 2006 ; 21-175-A-30.

Baggio E, Ruban JM. Larmoiements à voies lacrymales perméables. Images en Ophtalmologie, Vol V (4) octobre-novembre-décembre 2011.

Orssaud C. Pathologie du système lacrymal de l’enfant. Médecine Enfance. 2003; 23(4):235–42.

Allali J. Pathologie lacrymale chez le nourrisson et l’enfant. Archives de pédiatrie 17 (2010) 1609–1616.

Daghouj G, Allali B, Adraoui A, Zouari M, Elbarroug S, S. Rezki S et coll. Conduite à tenir devant un larmoiement chez le nourrisson. Journal de la Société Marocaine d’Ophtalmologie, 2014 (23). DOI: https://doi.org/10.48400/IMIST.PRSM/JSMO/8824

Baggio E, Ruban J-M, Sandon K. Analyse de l’efficacité du sondage précoce dans le traitement de l’obstruction congénitale des voies lacrymales symptomatique du nourrisson à propos de 92 cas. J Fr Ophtalmlol., 2000 ; 23(7) : 655-62.

Bernard JA, Fayet B, Ruban J-M, Klap P, Schapiro D. Le larmoiement du petit enfant. J Fr Ophtalmlol., 2000 ; 23(9) : 945-9.

Guez A, Dureau P. Larmoiement du nourrisson : conduite à tenir et thérapeutique. Arch Pédiatrie. 2009 Mai;16(5):496–9.

Chaudhry IA, Shamsi FA, Al-Rashed W. Bacteriology of chronic dacryocystitis in a tertiary eye care center. Ophthal Plast Reconstr Surg. 2005;21:207–10.

Sun X, Liang Q, Luo S, et al. Microbiological analysis of chronic dacryocystitis. Ophthalmic Physiol Opt. 2005; 25:261–3.

Téléchargements

Publiée

04/21/2021

Comment citer

Ngoie Maloba , V., Chenge Borasisi G, Tambwe Ndumb H., Nday Banza Kalumba F., Mwamba Ngoy B., & Selemani Fatuma N. (2021). Le Profil épidémio-clinique de la dacryocystite à Lubumbashi. Revue Africaine De Médecine Et De Santé Publique, 4(1), 29–37. Consulté à l’adresse http://rams-journal.com/index.php/RAMS/article/view/20

Numéro

Rubrique

Article original

Articles les plus lus par le même auteur ou la même autrice