Le Profil clinique et étiologique de la cécité de l’enfant dans la population urbano -rurale de Lubumbashi

Auteurs

  • Sandra Iye Abial Service d’ophtalmologie, Cliniques Universitaires de Lubumbashi, RDC
  • Vinie Mwanza Numbi Département de Santé publique de l’Université de Lubumbashi, RDC
  • Daudet Luembe Kasongo
  • Ginevra Kintadi Luyingila

Mots-clés :

cécité de l’enfant, clinique, étiologie, population urbano-rurale de Lubumbashi

Résumé

Introduction: La cécité est un problème de santé publique, aucune tranche d’âge n’est épargnée. Le but de ce travail est de décrire le profil clinique et étiologique de la cécité de l’enfance dans la population urbano-rurale de Lubumbashi.
Matériels et méthodes: étude descriptive transversale portant sur 146 enfants âgés de 0 à 15 ans présentant une cécité colligée aux services d’ophtalmologie des cliniques universitaires et la polyclinique Shalina à Lubumbashi, la clinique ophtalmologique Sainte Yvonne dans la commune Katuba, ainsi qu’à l’école Nuru pour aveugles dans la commune de Kamalondo, de Février à Novembre 2017. La collecte des données était faite sur base d’un questionnaire préétabli selon un modèle standard de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur l’examen oculaire des patients aveugles, complété par un examen ophtalmologique de routine.
Résultats: la tranche d’âge la plus représentée était celle de 0 à 5ans. Nous avons noté une prédominance du sexe masculin (sexe ratio de 1,8). Quatre-vingt-et-un enfants (55,5%) présentaient une cécité unilatérale et 65 (44,5%) une cécité bilatérale. Septante huit virgule sept pourcent d’enfants venaient de la ville de Lubumbashi et 21,2% des villes avoisinantes. Sur le plan anatomique, les sites anatomiques étaient : le cristallin pour la cécité unilatérale (49,4%) suivi de la cornée et de la rétine (14,8%), les lésions du globe oculaire entier à l’école pour aveugles (21,5%). La principale cause de cécité unilatérale et bilatérale était la cataracte. L’étiologie de la cécité en milieu hospitalier est infantile (46,9% pour la cécité unilatérale et 25% pour la cécité bilatérale), et indéterminée à l’école Nuru (28,6%). La cécité évitable représentait 77,4%.
Conclusion: Dans la population urbano-rurale de Lubumbashi, la cécité de l’enfance a été d’origine infantile en hospitalier et indéterminée à l’école Nuru pour aveugles. Cliniquement, les lésions du cristallin ont prédominé en milieu hospitalier pour les cécités unilatérales et bilatérales tandis qu’à l’école Nuru pour aveugles les lésions du globe entier.

Téléchargements

Les données relatives au téléchargement ne sont pas encore disponibles.

Références

Resnikoff S, Pasolini D, Etya'ale D, Kocur I, Pararajasegaram R, Pokharel GP, et al. Global data on visual

impairment in the year 2002. Bulletin of the World Health Organization. 2004;8211:844–851.

Pascolini D, Mariotti SP .Global estimates of visual impairment, 2010. Br j Ophtalmol. 2012, 96 (5):614-8.

Auzemery A, Négrel AD. Cécité et baisses de vision au sud du Sahara, un problème de santé publique. EMC,

ophtalmologie. 2002. 21-591-A-10, P.2.

Téléchargements

Publiée

04/17/2021

Comment citer

Iye Abial, S., Mwanza Numbi, V., Luembe Kasongo , D., & Kintadi Luyingila , G. (2021). Le Profil clinique et étiologique de la cécité de l’enfant dans la population urbano -rurale de Lubumbashi. Revue Africaine De Médecine Et De Santé Publique, 2(1), 8–17. Consulté à l’adresse http://rams-journal.com/index.php/RAMS/article/view/1

Numéro

Rubrique

Article original